Par Fondation Grameen Crédit Agricole Le 07 janvier 2022

Au second semestre, la Fondation réalise sept nouveaux financements en Afrique subsaharienne

Au cours du second semestre 2021, la Fondation Grameen Crédit Agricole a réalisé de nouveaux financements en Afrique subsaharienne avec sept nouveaux prêts accordés à autant de partenaires.

Au Kenya, la Fondation a accordé un nouveau prêt à l’institution de microfinance Bimas pour montant en monnaie locale équivalent à 800 000 euros. Bimas est une institution de microfinance créée en 1994 par PLAN International et dont la mission est d’offrir des services financiers et non financiers innovants aux personnes habitant en zone rurale. L’action globale de BIMAS permet à ses clients d’atteindre un certain niveau de croissance économique et de créer des emplois durables, ce qui se traduit par une amélioration du bien-être social et des revenus de la population rurale du Kenya. A ce jour, Bimas compte près de 18 400 clients dont 59% de femmes et 86% de clients ruraux.

Elle a également accordé un nouveau prêt à ECLOF Kenya pour un montant en monnaie locale équivalent à 1,2 millions d’euros. ECLOF Kenya est une institution de microfinance créée en 1994 par Eclof International (Suisse). Sa mission est de permettre aux clients de réaliser leurs projets grâce à l’offre de services financiers et non financiers connexes. Grâce à un réseau national de succursales, ECLOF Kenya cible les travailleurs pauvres du Kenya, en particulier les femmes, avec des services financiers et de formation. A ce jour l’institution compte plus de 38 000 client dont 63% de femmes.

Au Bénin, la Fondation a accordé un nouveau prêt à l’institution de microfinance Renaca pour un montant en monnaie locale équivalent à 1,5 millions d’euros. Renaca est une institution de microfinance créée en 2005 par l'ONG CBDIBA avec pour mission de renforcer significativement la base économique des populations rurales, périurbaines et urbaines vulnérables engagées dans des activités économiques de travail indépendant. L’institution encourage ses membres à épargner, ces dépôts servant à alimenter une caisse commune, qui constitue une base pour l’octroi de crédits aux petits producteurs. L’institution compte près de 41 000 clients qui vivent à 40% en zone rurale et dont 57% sont des femmes.

Au Burkina, la Fondation a également accordé un nouveau prêt à l’institution de microfinance ACEP Burkina pour un montant en monnaie locale équivalent à 2 millions d’euros. ACEP Burkina est une institution de microfinance fondée en 1986 et adossé à l’ONG internationale de microfinance ACEP International. Elle a pour mission de proposer des services financiers de qualité qui soient accessibles aux personnes exclues du secteur financier traditionnel, afin de pouvoir répondre à leurs besoins. ACEP Burkina s’adresse principalement aux micro, petites et moyennes entreprises (TPE et PME) des zones urbaines et périurbaines. Elle finance près e 18 000 clients dont 21% de femmes et intervient uniquement en en zone rurale.

Au Cameroun, la Fondation a accordé un prêt à une autre institution du réseau ACEP, ACEP Cameroun, pour d’un montant en monnaie locale équivalent à 2 millions d’euros. ACEP Cameroun est une institution de microfinance créée en 1999 et dont la mission est d'accompagner le développement des Très Petites Entreprises (TPE) dans les centres urbains du pays. ACEP Cameroun lutte contre la pauvreté en étendant les financements aux couches les plus vulnérables de la population, ainsi qu’aux marchés publics et privés, aux fonctionnaires et agents de l’état, aux retraités et aux salariés du secteur privé. L’institution assure également la sécurité de l’épargne des agents économiques. A ce jour l’institution compte environ 15 000 clients dont 34% de femmes. 28% de ses clients vivent en zone rurale.

En Ouganda, VisionFund Uganda a reçu un prêt d’un montant équivalent à 400 000 euros sur une période de 3 ans. VisionFund Uganda est une institution de microfinance et filiale à 100% de World Vision. L'IMF s'est développée avec un réseau de 23 succursales et trois bureaux de contact opérant à l'échelle nationale en Ouganda. VisionFund Uganda a étendu son action dans la région du Nil occidental pour servir les réfugiés et leurs communautés d'accueil dans le cadre d'un projet pilote. Le projet vise à améliorer l'inclusion financière avec sa première agence à Moyo desservant le camp de réfugiés de Palorinya. Aujourd’hui l’institution compte près de 45 000 clients, à 95% en zone rurale. 59% de cette clientèle est féminine.

Enfin, la Fondation a accordé un nouveau prêt à l’institution de microfinance LAPO, en Sierra Leone, pour un montant équivalent à 600 000 euros. C’est en 2008 que l’ONG LAPO Nigeria a lancé l’IMF LAPO SL en Sierra Leone. Fidèle à la mission de l’ONG, l’IMF octroie essentiellement des microcrédits aux femmes des zones défavorisées. Aujourd’hui, LAPO est l’une des IMF les plus importantes du pays avec une couverture de 80% du territoire national. L’institution s'est engagée à ouvrir l'accès aux services financiers pour les familles à faible revenu afin de leur permettre de se sortir de la pauvreté. Aujourd'hui, l'institution comte près de 23 000 clients dont 93% de femmes. 84% de ces clients vivent en zone rurale.

A ce jour, la Fondation Grameen Crédit Agricole compte 82 partenaires répartis dans 37 pays et gère un portefeuille de 82 millions d’euros dont 46% dans des pays dits fragiles.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Haut de page