Par Cresus Le 08 octobre 2018

L’association CRÉSUS récompensée par "Notre Temps" pour son aide aux surendettés, avec le soutien de Line Renaud.

Jean-Louis Kiehl n’imaginait pas, en créant Cresus en 1992, à Strasbourg, pour aider les travailleurs frontaliers licenciés de leurs entreprises en Allemagne, qu’il serait encore sur la brèche vingt-quatre ans plus tard. Aujourd’hui, l’association est reconnue d’utilité publique dans la lutte contre le surendettement des ménages. Elle couvre l’ensemble du territoire avec ses 25 antennes locales, ses 600 bénévoles - banquiers et juristes à la retraite - et ses 25 salariés qui animent la plate-forme nationale téléphonique (03 90 22 11 34). "Notre pays est le seul de l’Union européenne à ne pas avoir de fichiers des crédits. Cela permettrait de refuser à une personne de souscrire un énième crédit à la consommation… Résultat : 230 000 dossiers de surendettement en France et 90 000 en Allemagne, déplore Jean-Louis Kiehl. On n’a pas le droit de laisser détruire des vies au nom de la consommation ! C’est mon combat ! 

Haut de page