20
personnes handicapées bénéficiaires
30
personnes handicapées accueillies en séjour temporaires sur 2018 et 2019
25
bénéficiaires des logements sociaux
15
projets en cours

Besoins

La Loi pour « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » vise à leur garantir le libre choix de leur projet de vie. Or, choisir son projet de vie, c’est aussi choisir son lieu et son mode de vie. Les possibilités d’habitat se limitent pourtant au maintien à domicile, vécu par certaines personnes comme une source d’isolement et d’exclusion sociale, et à l’hébergement en institution, synonyme pour d’autres de perte d’espace et de liberté. D’autant plus que le nombre de places en établissements spécialisés est insuffisant.  

Les personnes handicapées souhaitent choisir leur habitat et, le cas échéant, avec qui le partager. Elles sont en demande d’un projet social et de services associés au logement dans un environnement adapté et sécurisé qui garantisse inclusion sociale et vie autonome en milieu «ordinaire ». Ainsi se développe une diversité de formes de logement avec services associés, souvent dans le cadre d’initiatives portées par des acteurs associatifs, des collectivités locales, des mutuelles et des bailleurs sociaux. Ces formes d’habitat inclusif sont plus souples et aussi plus économiques pour ces personnes aux revenus souvent modestes.

Si l’organisation et la répartition de l’espace peuvent se décliner de différentes façons selon les projets (logements regroupés, logements partagés), le concept repose sur 3 caractéristiques communes :

  • il s’agit du lieu d’habitation de la personne, son logement personnel, son "chez soi"
  • il répond à la fois au besoin de logement, d'aide et d'accompagnement,
  • il promeut l’insertion active dans la vie de quartier, l’environnement de proximité.

Le gouvernement français s’est saisi du sujet en créant en 2017, l’Observatoire de l’Habitat Inclusif.

Réponses apportées par l'entreprise

Les membres du groupement solidaire Homnia développent une solution d’inclusion sociale par la création de lieux de vie innovants et solidaires au sein de la Cité.

Notre offre de colocations Le Club des Six s’adresse à un public adulte en situation de handicap et en recherche d’un projet de vie individuel et collectif au sein d’un logement différent du domicile familial ou de l’établissement d’accueil. Au sein de ce logement, les colocataires partagent les espaces de vie ainsi que les services d’aide humaine.

Des logements autonomes à loyer modéré sont également créés au sein de nos habitats inclusifs. Ils sont destinés à des personnes en situation de fragilité économique, valides ou non.

Au sein de nos communautés se met ainsi en place une cohabitation fondée sur des valeurs d’acceptation de la différence, d’entre-aide et de solidarité, permettant à chacun de trouver sa place au cœur des communes partenaires. 

Description d'un site "type" :

La colocation

 Un lieu de vie privé

Nos colocations sont installées dans de grands appartements d’une surface moyenne de 330 à 380 m2. Elles se composent de jolis espaces individuels (chambre et salle de bain privatives) et de belles pièces communes (salon, cuisine, buanderie, médiathèque, …). Chaque colocataire personnalise sa chambre comme il le souhaite ; nous nous chargeons d’équiper les espaces communs.

Une colocation comporte :

  • 6 chambres destinées aux colocataires permanents,
  • 1 appartement tremplin pour nos colocataires en acquisition d’autonomie et aspirant à un logement autonome,
  • 1 espace pour les invités et les séjours temporaires. Ce dernier nous permet par exemple d’accueillir une personne handicapée pour des séjours de 1 à 4 semaines (vacances, absence de la famille…).

  Un service d'aide à domicile

Le Club des Six est le domicile privé des colocataires - ils accueillent donc les intervenants chez eux.
L’équipe des aidants est pluridisciplinaire (Aide Médico-Psychologique, Auxiliaire de Vie Sociale, Aide-Soignant(e)). Elle est encadrée et accompagnée par un(e) éducateur/trice spécialisé(e) ou diplôme de niveau équivalent.
Le principe fondamental repose sur la mise en commun des heures d'accompagnement attribuées à chaque colocataire. En effet, à lui seul, un colocataire ne peut pas vivre de manière indépendante avec quelques heures d'aide par jour. La mise en commun des heures par le groupe des 6 colocataires leur permet de bénéficier d'une assistance 24h/24 et 7j/7.

Les logements autonomes à loyer modéré

Au(x) niveau(x) supérieur(s) du bâtiment, des logements à loyer modéré (logements sociaux, intermédiaires et/ou libres) pour personnes autonomes, valides ou non, soucieux d’intégrer une communauté solidaire.

Ces logements sociaux et/ou intermédiaires sont construits sans aucune participation financière de la part des communes.

Les actions

Les principaux avantages de l’habitat inclusif :

•Un mode de vie quasi « ordinaire » chez soi
•Proximité avec la vie de quartier => développement des liens sociaux
•Un coût (prix de revient) 50% moins cher qu’une place en établissement
•D’importants progrès en terme de développement de l’autonomie pour les résidents
•Un très fort impact social mesuré pour la 1ère fois en 2018

Notre axe de différenciation :

  • La majorité des solutions proposées aujourd’hui ont le format de logements regroupés (logement autonome + espaces de vie communs), tandis que nous proposons une solution de logements partagés : la colocation.
  • Notre organisation garantit la cohérence et l’efficience du projet, puisque nous assurons à la fois les activités de promoteur, bailleur social et prestataire de service à domicile.
  • Notre organisation sous forme de groupement solidaire permet de limiter les risques pour chaque membre et d’assurer ainsi la pérennité du projet.

Nos projets ouverts et en ouverture:

Un 1er site composé d'une colocation + de 9 logements à loyer modéré a ouvert dans le Var (La Croix Valmer) en juin 2014. Une seconde colocation à ouvert à Pompignac (33) en avril 2019, actuellement 4 des futurs colocataires s'y retrouvent la journée pour apprendre à se connaître et à vivre ensemble. Ils s'installent définitivement dans la Villa Romane le 1er juillet prochain. Un 3ème site a été réceptionné à Saint-Augustin (17), nous sommes en phase de validation du prestataire de service qui interviendra auprès des colocataires. Nous projetons pour ce site une ouverture dès la fin de l'été 2019. Le 11/07/2019, nous inaugurons la Villa Lucie située à Pignans (83) qui comportera une colocation et 5 logements à loyer modéré. 

Les sites de Lourdes (65), Vernon (27) et Cormeilles-en-Parisis (95) ouvriront au premier trimestre 2020. Ils sont tous constitués d'une colocation et de logements à loyer modéré.

Haut de page